Acheter une tronçonneuse de qualité

tronçonneuse
Les tronçonneuses sont des scies mécaniques hautes précisions utilisées dans le découpage rapide du bois. Plusieurs marques de tronçonneuses inondent le marché du bricolage, dont il est difficile de choisir le meilleur produit. Il existe des marques de tronçonneuse dont il faut tenir compte lors de l’achat. Comment les identifier ?

Un outil pour scier et découper le bois

Une tronçonneuse est un modèle de scie autonome, capable de tailler et couper le bois avec une meilleure précision. Il est portatif et propulsé par un moteur thermique. La scie se présente sous forme de chaîne métallique et guidée autour d’une rainure. La vitesse de sciure est variable, mais dotée d’une puissance capable de couper un tronc d’arbre, tailler des morceaux de branche ou couper du bois de chauffage. Cela fait de cet outil un des plus dangereux du monde. Les marques de tronçonneuses rassurent les utilisateurs avec des sécurités supplémentaires. Pour un usage à la maison, il faut éviter surtout qu’il tombe entre de mauvaises mains. La scie portative est utilisée par des compagnies qui exploitent les surfaces forestières, ou par les particuliers pour entretenir un grand jardin et pour élaguer le bois de chauffage. Son moteur est très bruyant, qu’il convient d’utiliser des équipements de sécurité lors de sa manipulation tels qu’un casque, une paire de gants, des chaussures métalliques et des lunettes. Il faut surtout être connaisseur pour savoir utiliser une tronçonneuse. Son moteur s’entretient comme les moteurs thermiques avec la vérification du niveau d’huile en permanence. Si vous voulez utiliser une tronçonneuse, consultez le blog des professionnels avant de tenter quoi que ce soit. Vous pouvez aussi cliquer sur www.smaf-touseau.com pour plus d’informations.

Caractéristiques techniques d’une tronçonneuse

Une tronçonneuse se présente sous la forme d’un capotage muni de deux leviers de prise en main, le moteur en son centre et la chaîne pointue sur la rainure qui occupe une partie de l’appareil. La partie la plus lourde contient le bloc moteur, dont les commandes centrales sont visibles à l’extérieur. Les modèles plus performants sont dotés de grilles d’aération, d’une vitesse et deux principales poignées de prises en main. Le bloc moteur est enveloppé d’un boîtier en plastique qui contient les boutons de commande, les poignées de prise en main et les ouïes d’aération. Le système de démarrage est activé à l’aide d’une gâchette. Certains modèles thermiques sont équipés d’une poignée de lancements et d’un contacteur d’allumage, qu’il est nécessaire de l’actionner pendant les temps froids. En cas de surchauffe, un disjoncteur coupe l’alimentation et arrête la machine. Deux poignées assurent le contrôle de la tronçonneuse pour plus de sécurité. En arrière se trouve la poignée de stabilisation qui est moulée avec le corps. Au-dessus, se trouve la poignée tubulaire qui sert à manœuvrer la scie. La chaîne est l’élément déterminant de la partie la plus dangereuse d’une tronçonneuse dont il faut manipuler avec précautions. Elle est entraînée sur une rainure qui l’oblige à tourner en boucle. La chaîne est composée de trois formes de maillons dont les gouges de coupe, un limiteur de profondeur et des pièces de liaison. Des rivets renforcent les maillons, dont ces derniers assurent le pas de la chaîne. Elle est équipée d’un frein, d’un système anti-rebond et d’un guide-chaîne.

Que choisir entre un modèle thermique et électrique ?

Chaque modèle de tronçonneuses convient pour un usage spécifique. Les modèles électriques doivent être reliés à un fil en permanence pour lui fournir de l’électricité et assez de puissance de motorisation (1 400 à 2 400 watts). Elles ont l’avantage d’être propres pour l’environnement, émet moins de bruit, légère avec moins de 6 kilos. Elles sont utilisées pour découper des morceaux de bois de chauffage. Cependant, elle nécessite en permanence l’utilisation d’un long câble étanche, elle est de faible puissance et le travail dépend de la longueur des fils d’alimentation. L’autre modèle de tronçonneuse électrique est propulsé par une batterie rechargeable entre 18 à 58 V et de type Lithium-Ion. Sa puissance dépend essentiellement de la tension et l’ampérage de la batterie. La longueur de coupe est limitée à 46 cm. L’avantage de cet appareil demande peu d’entretien à l’utilisateur et consomme moins d’énergie. En revanche, elle est de faible puissance, et dépend uniquement de l’autonomie de la batterie pour fonctionner. Les tronçonneuses thermiques sont les scies portatives les plus puissantes de la série. Elles sont robustes, ayant un cylindré semblable à un moteur de motocyclette soit 122 cm3, et peut développer une force motrice de 6 400 watts. Elles sont plus lourdes et fonctionnent avec de l’essence. Elles peuvent couper un tronc d’arbre de plus de 90 cm de diamètre. En revanche, elles émettent beaucoup plus de bruits, difficile à manier pour certains modèles et demandent un entretien du moteur.

Les questions de sécurité liées à l’usage d’une tronçonneuse

L’utilisation d’une tronçonneuse demande plus de précautions qu’un simple outil de bricolage, car les accidents ne préviennent pas et que la manipulation exige une certaine maîtrise de l’appareil. Certaines mesures doivent être entreprises avant l’utilisation de l’appareil comme quoi la personne doit vêtir des équipements de sécurité approprié tels qu’un casque antibruit, une visière grillagée pour protéger les yeux des projectiles de bois, et des chaussures de chantier. Pour manipuler l’appareil et éviter de mettre en danger les autres personnes, la tronçonneuse doit être installée dans un endroit dégagé à une distance de 15 mètres. Lors du démarrage, la meilleure position est d’activer le moteur et de tenir l’appareil contre le sol. Ensuite, il faut rester sur une position stable pour éviter le glissement de l’appareil qui peut causer des dégâts irréversibles. Enfin, la prise en deux mains est la meilleure solution pour plus de sécurité. L’autre mesure qui doit être respectée dans l’usage fréquent d’une tronçonneuse est la nuisance sonore. Dans ces cas-là, l’utilisation en ville peut être soumise à une autorisation auprès de la mairie. Ces appareils sont particulièrement bruyants qu’il faut absolument respecter le voisinage et la vie dans les quartiers.

Les meilleures tronçonneuses du marché

Il est toujours compliqué de choisir la meilleure tronçonneuse, car plusieurs critères doivent être vérifiés avant d’acheter le produit. Parmi ces paramètres, il faut surtout vérifier la puissance, l’ergonomie, la source d’alimentation, les renforts de sécurité fournis par le constructeur, la longueur de la lame, etc. Les meilleures marques de tronçonneuses électriques sont raflées par Bosch, Ryobi ou Makita. Elles sont légères et sont utilisées essentiellement pour élaguer les morceaux de bois. Prenant par exemple le modèle Bosch AKE 40 S, c’est une tronçonneuse légère et réputée pour l’équipement de sécurité fourni par le constructeur. Elle est facile à manœuvrer et convient autant pour les professionnels qu’aux amateurs. Concernant les modèles thermiques, on retrouve les marques Stihl tronçonneuses, Oregon ou Timber. La plupart de ces modèles convient pour des usages personnels et limités en puissance. D’autres catégories d’appareils plus puissants sont vendues plus cher et surtout réservées pour un usage industriel. La tronçonneuse stihl connaît une certaine notoriété dans le marché des scies électriques portatives. Parmi les best-seller se trouve la MS 170 de Stihl, avec une meilleure prise en main, un rapport qualité/prix acceptable, un niveau de vibration correct, et émet moins de bruit que ces confrères. La sécurité est renforcée donnant à l’utilisateur plus de conforts et de confiance dans la manipulation.


Comment réaliser soi-même son potager ?
Culture indoor : conseils pour la réussir