La table de culture, un potager de poche

Faire du jardinage, c’est amusant et avantageux en même temps. Surtout quand on le fait pour décorer les abords de la maison. Et il est profitable pour les personnes handicapées ou âgées qui ont besoin de faire un peu de sport en s’occupant de sa culture tous les jours. À propos de la plantation, cela dépendra du lieu où vous vous trouvez, si c’est trop ensoleillé ou moins brûlant du soleil. Ou si vous possédez les deux, on peut opter pour les deux modes de jardinage comme la table de culture et le potager de poche.

La table de culture et sa particularité

Cultiver sur une table est aussi pratique. C’est la particularité de la table de culture. Cela évite de se baisser pour s’occuper des plantes, car on aura une table à notre disposition. Elle est équipée de bacs là où on mettra ceux qu’on a envie de planter. Si vous possédez un balcon ou une terrasse, on peut en créer. On peut la mettre à une hauteur qu’on veut. Il faut bien choisir les légumes ou plantes par rapport à la place où on la mettra si elle est ensoleillée ou moins. Et s’occuper du fond de la table avec des petites pierres ou de l’argile pour que ce ne soit pas trop humide après. Enfin, mettre les engrais nécessaires pour la culture.

Le potager de poche et sa particularité

Le potager est une plantation de légumes seulement mais de poche a une autre particularité. On utilise des carrés pour les faire pousser. Les matériaux qu’on emploie pour fabriquer les petits carrés sont un marteau, des clous et des planches : il faudra le monter un peu haut de quelques centimètres pour éviter que les petites bêtes attaquent. On doit remplir à moitié avec le compost, les engrais pour assurer la pousse des légumes. Comme la table de culture, il est avantageux aussi pour les personnes âgées et les handicapés, car cela évite de pencher pour s’en occuper.

Les conditions pour bien les réussir

La table de culture et le potager de poche ne sont pas praticables pour les personnes qui habitent dans un appartement. Voici quelques conseils pour les réussir : si vous êtes dans un appartement, demander l’avis de vos copropriétés si vous possédez un balcon. Il faudra savoir aussi où le vent vient dans le quartier où vous vivez pour pouvoir choisir les plantes que vous allez cultiver. Si votre coin est petit, pensez à quelque chose de joli pour attirer les yeux. Utilisez également des semences biologiques adaptées à la terre que vous employez. Ne prenez pas des légumes ou des plantes qui poussent après un long mois, mais à court terme.

Un puisard, pourquoi faire ?
La pergola bioclimatique, pour une terrasse design