A quoi sert un incinérateur de jardin ?

Les déchets de jardin comme les détritus de bois, les feuilles mortes ou les herbes peuvent vous encombrer à un tel point où on ne sait plus quoi en faire. Si tel est votre cas, l’utilisation d’un incinérateur de jardin peut être la solution pour vous. Mais à quoi sert un incinérateur de jardin ? Comment l’installer ? Quelle réglementation s’applique au brûlage ?

À quoi sert un incinérateur de jardin ?

La fumée qui se dégage lors du combustion des feuilles mortes ou des détritus de bois peut gêner le voisinage. Mais grâce à un incinérateur de jardin, vous pouvez éliminer vos déchets en toute sécurité. Il existe plusieurs modèles, mais les modèles à couvercle sont à privilégier, car il permet de canaliser les fumées afin de réduire les nuisances. Selon une étude, un incinérateur de jardin permet de diminuer de plus de 1 000 fois les émissions polluantes par rapports aux brûlages habituels. Le couvercle de ce type d’équipement de jardin permet également de protéger l’incinération en cas de pluie ainsi que d’éviter les feuilles et les cendres encore chaudes ne s’envolent pas. Ainsi, le risque d’incendie est éloigné.

Comment installer un incinérateur de jardin ?

Pour prévenir les risques d’incendie, il ne faut pas installer un incinérateur de jardin près des constructions en prenant compte des vents dominants. Il ne faut pas non plus l’installer sous des arbres. Les endroits à l’écart des végétaux susceptibles de souffrir de la fumée et de la surélévation de température sont aussi à privilégier. Il est préférable de choisir un incinérateur muni de pieds pour une bonne stabilité et équipé d’anses sur les côtés pour les déplacer facilement. Cela permet également de réduire la corrosion, de protéger le sol et de simplifier le tirage sans pousse d’herbe en dessous. Si vous utilisez un incinérateur de jardin fait maison, il vaut mieux ne pas le placer à même la terre, mais plutôt le poser sur des briques par exemple.

Quelle réglementation s’applique au brûlage ?

Si vous êtes décidé à investir dans un incinérateur de jardin, il est conseillé de vous renseigner auprès de votre mairie notamment en termes de réglementation locale ou régionale en vigueur. À titre d’exemple, en Belgique, de nombreuses communautés de communes interdisent le brûlage des végétaux en dehors des zones rurales et périurbaines où aucune déchetterie ni aucun service de collecte n’ont été mis en place. Dans le cas où le brûlage est autorisé, il faut les faire sécher au moins quelques jours avant de les incinérer afin de les brûler toute l’année. Pendant l’hiver, les végétaux verts peuvent être brûlés entre 11 h et 15 h 30 et entre 10 h et 16 h 30 le reste de l’année.

La table de culture, un potager de poche
La pergola bioclimatique, pour une terrasse design